Warriors Cats' Heart.
Bonjour !

Es-tu déjà inscrit ? Non ! Dépêche toi alors, tu verras, ici, on s'amuse bien !
Incarne vite un chat solitaire ou de Clan et fais- toi plein d'amis ou ennemis ! ;)

Le Staff.


Incarnez un chat et protégez votre clan !

Partagez | 
 

 « La dispute alimente la dispute et engloutit ceux qui s'y plongent. » [PV → Aigle Noir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Nocty || Âme sensible et chaste.

avatar
I am
Nom, âge, clan, rang, sexe : Larme du Vent, 24 lunes, Zéphyr, Guerrier, ♂
Personnages : Larme du Vent
Messages : 173
Cœurs : 408
Date d'inscription : 05/07/2015
Age : 19


Identité du chat
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: « La dispute alimente la dispute et engloutit ceux qui s'y plongent. » [PV → Aigle Noir]   Dim 12 Juil - 22:26


La dispute alimente la dispute et engloutit ceux qui s'y plongent.PV → Aigle Noir
Le jour se lève comme il l'a déjà fait hier et comme il le fera encore demain. Doucement, à son rythme, le soleil commence son ascension dans le vaste ciel grisonnant. Qui aurait pu croire que derrière toute cette masse de nuages sombres pouvait se trouver l'astre du jour qui tentait de rayonner. Et pourtant, il essayait. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le soleil tentait de percer cette masse informe et impure qui absorbait avec une facilité déconcertante la moindre trace de son passage. Il ferait sombre aujourd'hui. Le soleil avait beau lutté, il ne gagnerait pas. Il n'y parviendrait pas. Aussi royal soit-il, sa puissance avait pour limite cette de l'adverse qui le surpassait en nombre. Il ne déclarera pourtant pas forfait et toute la journée, il luttera pour que la lumière rayonnante de sa personne se reflète le plus loin possible. Oh bien sûr qu'il abandonnera. Bien sûr qu'il ne gagnera pas ce combat, les nuages sont trop puissants lorsqu'ils sont unis, les sujets unis peuvent se soulever pour faire tomber le monarque.  

Une de tes paupières se soulèvent lentement. Lentement, le peu de luminosité présente dans la tanière des Guerriers vient se refléter dans ta rétine. Loin d'être aveuglé, tu laisses ton œil bien ouvert et pour l'aider dans sa tâche, tu ouvres le second, sans encombre non plus. De toute façon, toute la lumière du monde pourrait bien se déverser dans tes pupilles, rien n'y changerait. Sans l'avoir prémédité, tu es obligée d'étouffer un vif bâillement. Tu n'as aucune envie de réveiller qui que ce soit. Pourtant, presque personne ne dort autour de toi. Tu t'en rends bien compte lorsque tu redresses la tête pour faire un tour d'horizon tout en te délectant du parfum qui règne dans les lieux. Tu sens bien qu'il ne reste qu'un ou deux chats dans la tanière, les autres odeurs sont éventées, presque anciennes. Tu soupires de mécontentement. Tu sais ce que cela veut dire. Tu as trop dormi. La plupart des félins sont déjà levés, peut-être même déjà loin du Camp. Tu ne tardes pas à te lever. Tu es déjà assez mal comme cela. Tu ne vas pas non plus rester coucher toute la journée. Tu n'es pas un chat domestique. Tu es un Guerrier et malgré ta cécité, c'est toi qui a fait le choix de devenir Guerrier, personne ne t'y a forcé. Tu as pris cette initiative tout seul pour que des félins soient fiers de toi. Tu ne voulais pas abandonner Farce de l'Épine. Vous ne pouviez pas vous séparer comme cela tous les deux et c'est grâce à lui que tu as tenu. Tu lui dois tout ce que tu es aujourd'hui. Sans sa présence, sa bonne humeur, tu ne serais pas Guerrier. Tu aurais déposé les armes avant de les avoir levées. Malgré l'état de gêne dans lequel tu étais, tu laissas un discret sourire apparaître sur tes lèvres, un sourire emplit de nostalgie. Tu finis par t'armer de courage et d'un pas peu certain, tu franchis le seuil de la tanière.

Dehors, pas de problème pour t'acclimater à la lumière. Tu n'as plus ce genre de problème et ce n'est pas plus mal. Tu avances le museau en l'air et peu sûr de toi. Ton allure est lente et laborieuse. On aurait presque l'impression que tu réfléchis avant de poser chacun de tes pas. Pourtant, il n'en est rien. La seule chose que tu fais, c'est attention. Tu ne tiens pas à finir le nez dans la poussière. Certes, cela a toujours été ton fort, mais tu en avais quelque part assez de te ridiculiser de la sorte. Tu faisais maintenant plus attention et ton nombre de chutes s'étaient vues diminuer fortement. Une nouvelle inspiration te permis d'apprendre que la plupart des félins du Clan ne se trouvaient même plus dans le Clan. Pourquoi tu ne t'étais pas levé plus tôt ? Tu t'en voulus immédiatement. Tu aurais été une souris, tu te serais terrée le plus profondément possible dans les entrailles de la terre pour ne plus jamais en ressortir. Néanmoins, les choses étaient différentes, tu n'étais pas un ridicule petit rongeur, tu étais un chat et qui plus est un Guerrier. Tu te devais d'affronter les dangers qui te guettent, même s'ils sont bien plus dangereux pour toi que pour la plupart des félins. Tu finis par trouver une odeur fraîche dans tous ces fumets qui commencent à disparaître, balayés par le vent. L'odeur d'Aigle Noir envahit bientôt tes narines alors que ton cœur se sert, tu la vois déjà te réprimander. Le mérites-tu ? Peut-être.
© Codage par Waize.

------------------------------------


Merci pour tout Twist. ♥
Larme du Vent miaule en #e1c592
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: « La dispute alimente la dispute et engloutit ceux qui s'y plongent. » [PV → Aigle Noir]   Lun 13 Juil - 8:14


Dark Horse
Ou peut-être pas. Et surement qu'il n'y avait aucune raison à tout cela, toute cette haine venue du fond de sa nature, venue d'on ne sait clairement pas où dans son coeur meurtri. Cela n'avait certainement pas de sens. Ce n'était pas une violente jalousie ou alors, elle n'avait pas grand chose à lui envier. Cruellement. Si ce n'est-peut être sa faculté à dormir. Elle pouvait lui en vouloir, il y avait une certaine légitimité dans ses reproches, si un instant elle prenait le masque de la bonne lieutenante. Ce qui ne l'était pas, légitime, c'était le plaisir qu'elle éprouvait. Elle plus jeune, lui plus vieux, elle puissante, lui détrôné. C'était ironique. Elle se souvenait encore de l'histoire, s'envolant vers le cieux il avait voulu cueillir son fruit le plus précieux et il s'était vulgairement brûlé les ailes. Des ailes incarnées par des yeux morts vitreux. Impassible. Elle avait plongé tête la première dans l'océan des ténèbres le plus profond pour remonter à la surface. Dominer. Lui qui savait encore dormir, qui avait su s'en sortir. Lui qui avait eu le soutien dont elle avait sans aucun doute manqué. Il y avait une part de jalousie, toujours. Mais une part de méchanceté, plus grande. Illégitime. Le simple plaisir, bestial de lui faire mal. La simple envie d'animosité, de combat, de prouver sa supériorité, se prouver qu'elle pouvait être plus importante. Qu'elle était plus importante. Et même qu'elle regrettera, elle regrettera sa jeunesse un jour. Un jour. Pour l'instant, sous le soleil naissant, sous l'azur couturé de contons nuageux, elle était cette jeunesse infiniment peu recommandable. Elle n'était plus une guerrière bienveillante envers les yeux, elle être le juge d'une cour injuste. L'avocat s'était caché derrière les vapeurs qui enfumaient le ciel.

Il n'y avait rien d'autre qu'eux, la patrouille partie en tête de cortège, plus en amont. Fuyant l'affront qui s'apprêtait à arriver. Eux. Face à face. Les yeux dans les yeux. Sans vraiment se regarder. Et elle aurait aimé qu'il voit son sourire sadique, plus un rictus qu'un sourire. Elle aurait aimé voir la peur dans ses yeux, ou au moins, y voir quelque chose. Elle devait se contenter d'un calme, du mutisme, d'une peur qui assourdie qu'il préférait taire. Ce petit jeu l'amusait. Elle adorait jouer. Tant on avait joué d'elle. Elle n'aurait jamais pensé pouvoir être ainsi, tant aimer faire mal, tant aimer rendre la pareille. Elle avait trouvé son bouc émissaire, émissaire d'une faiblesse qui pourrait détruire son clan, destruction qui engendrerait la mort. La mort. L"acte final. Le point à la ligne. Cela ne pouvait pas arriver. La seule mort qu'elle revoyait était en rêve, c'était la sienne, c'était pour cela qu'elle s'était levée tôt, comme toujours. Le courant noir qui revenait la dévorer, elle n'osait pas le regarder, elle préférait lui tourner la dos, vider sa rage dans une cause. Mauvaise. Et elle allait lui partager, faire de lui le seul qui saurait jamais toutes la noirceur qui hante son coeur. Parce qu'il était sa proie et qu'elle allait le poursuivre, partout où il irait, tranquillement, dans son ombre, derrière lui, le suivre dans ses moindres mouvements,  l’empoisonner. Le capturer en lui laissant entrevoir cette possibilité de fuite, sans jamais  la lui accorder. Le dévorer, dévorer sa peur, son hésitation. Sa lâcheté. C'était une véritable obsession, irrationnelle. Une sorte d'amour, un amour dans la haine et dans la violence des mots, dans le toxicité d'une langue fourchue prête à passer sur les plaies béantes, à déchiqueter. S'insinuer en lui. Mais ne jamais lui accorder la pitié.

Alors son sourire se mue en la plus banale expression, qu'il ne  verra jamais. Il ne pourrait que l'esquisser dans le palais de ses pensées. Il pourra l'imaginer, la deviner. Peut-être l'impact est-il plus fort aussi ? Peut importe. Tant qu'il voyait d'une manière ou d'une autre ce qu'il était, ce qu'elle voulait faire de lui. Ce qu'elle allait faire. C'est dommage, il avait tant de potentiel de ses beaux muscles, une si belle ossature. Pourquoi n'était-il pas plus dur ? Pourquoi n'assumait t-il pas  pleinement l'audace qu'il avait eu en refusant d'être condamné à un guérisseur ou endormi avec les anciens ? Où était partie cette rage de vivre ? Elle allait la réveiller, elle voulait la voir, voir l'être qui dormait en lui. Elle ne supportait pas qu'il puisse se permettre d'être aussi faible. Il avait voulu son rang. Il l'avait mérité. Maintenant à lui de l'assumer. Ce n'est pas un dû. Il est faux de penser que tout dans la vie est un du. Elle même n'est qu'un prêt qui finira par devoir être rendu. Tout appartient à une justice divine, à quelque chose, vain, oublié. Mais elle y appartient. Ne jamais l'oublier. Ne jamais oublier que nus sommes tous damnés. Ne jamais oublier qu'ils crèveront tous dans un Enfer de toute façon. Elle s'approche de lui, pour qu'il l'entende. Il n'était pas sourd. Non. Bien au contraire, elle en savait assez sur les handicapés pour savoir que leurs sens étaient infiniment plus aiguisés pour survivre. Dame Nature faisait bien les choses. Lui. Y répondait mal. « Bien dormi ? » Elle finit par lâcher son venin. Car l'attente est interminable et qu'elle doit bien un jour s'arrêter. Parce que le compte à rebours doit toujours arriver à son terme. Tic, tac. Un autre recommence. Une boucle perdue, trimbalée dans le temps; écrasée, assommée. Et tout recommencera indéfiniment. « Je demande sur quels critères tu as été jugé, lors de ton évaluation. Le sommeil n'en fait pas parti.. à ce que je sache. »
(c) queen of crocodile
Revenir en haut Aller en bas

Nocty || Âme sensible et chaste.

avatar
I am
Nom, âge, clan, rang, sexe : Larme du Vent, 24 lunes, Zéphyr, Guerrier, ♂
Personnages : Larme du Vent
Messages : 173
Cœurs : 408
Date d'inscription : 05/07/2015
Age : 19


Identité du chat
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: « La dispute alimente la dispute et engloutit ceux qui s'y plongent. » [PV → Aigle Noir]   Lun 10 Aoû - 19:03

RP abandonné par un des joueurs.

------------------------------------


Merci pour tout Twist. ♥
Larme du Vent miaule en #e1c592
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « La dispute alimente la dispute et engloutit ceux qui s'y plongent. » [PV → Aigle Noir]   

Revenir en haut Aller en bas
 

« La dispute alimente la dispute et engloutit ceux qui s'y plongent. » [PV → Aigle Noir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour ceux qui n'ont toujours rien compris à Matrix ^^
» Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses [Rochers maudits, Rang D, Qu'importe, Mine powa]
» Pour ceux qui veullent jaser de trade...Dallas recherche!!!
» La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV]
» On est semblable à ceux qu'on aime [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warriors Cats' Heart. :: Les RP's-