Warriors Cats' Heart.
Bonjour !

Es-tu déjà inscrit ? Non ! Dépêche toi alors, tu verras, ici, on s'amuse bien !
Incarne vite un chat solitaire ou de Clan et fais- toi plein d'amis ou ennemis ! ;)

Le Staff.


Incarnez un chat et protégez votre clan !

Partagez | 
 

 she once was a true love of mine — danse des flammes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: she once was a true love of mine — danse des flammes   Lun 13 Juil - 12:03

Are you going to Scarborough Fair?
Parsley, sage, rosemary & thyme
Remember me to one who lives there
She once was a true love of mine

Les odeurs de plantes, enivrantes, dansantes, pénétrèrent ses narines avec la douce du vent pendant la tempête. Si il n'y avait pas d'ouragan dehors, ses pensées étaient désordonnées et sans cesse retournée. Ces derniers temps, les choses n'allaient pas. Se mentir était sa spécialité, mais pour le coup, elle ne pouvait pas nier que le trouble qui déchirait ses entrailles avait atteint le territoire de ses rêves. Elle avait besoin de le noyer, comme elle noyait aveuglément son chagrin dans un travail qu pesait beaucoup trop sur ses épaules. Elle avait besoin de sombrer dans cet océan, celui qui venait la déstabiliser dans ses rêves, qui la prenait à la gorge. Elle se noyait dans le travail et son subconscient voulait l'avertir. La prévenir. Que le faux pas sera mortel. Elle n'a pas peur de la mort, jamais eu peur d'elle. Non. Elle a surtout peur que cela puisse porter préjudice à son clan, mais c'est une autre histoire. Pavot. L'égérie de ses fantasmes. Sommeil. Mort. Vie. Renaissance. La truffe plongée dans l’amertume de la plante. Elle sent quelque chose cependant. Une chose autre. Une senteur plus familière, plus....érotique Délicate. Même shootée.  La guérisseuse. Danse des Flammes. Et des larmes dansèrent dans ses yeux, oui, quand elle la regarda avec toute la considération dont une chatte avait besoin. « Danse des Flammes » A peine murmuré, lâche comme une brise au bord de l'eau. Limpide. Douce. Elle s'approche, nonchalante. Ce sera une belle journée, oui. Elle va fleurter avec les plus belles fleurs aujourd'hui. Sa Narcisse. « Tu as besoin d'aide ? »
(c) queen of crocodile
Revenir en haut Aller en bas

Petit newbi tout timide

avatar
I am
Nom, âge, clan, rang, sexe : Danse des Flammes || 45 lunes || Zêphyr || Guérisseuse || Femelle
Personnages : Danse des Flammes
Messages : 18
Cœurs : 150
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 17


MessageSujet: Re: she once was a true love of mine — danse des flammes   Lun 13 Juil - 18:57



she once was a true love of mine
Feat Danse des Flammes et Aigle Noir

Le vent effleurait le pelage de la femelle, son corps, trop maigre, son pelage, tricolore, mélangeant parfaitement le blanc, le noir et le roux formant également par endroit quelques teintes de brun. Sa queue était enroulée autour de ses pattes avant, fines comme des brindilles mais pas pour autant dépourvue de muscles. La guérisseuse tourna la tête vers la pouponnière quand elle entendit des cris de chaton, ce qui lui rappela qu'il fallait effectivement qu'elle y passe. Elle se leva alors et partit chercher quelques plantes dans sa tanière.

Quand Danse des Flammes pénétra dans la pouponnière, les chatons lui jetèrent un regard de jeu mais elle se dépêcha de les en dissuader d'un regard dur. Les futurs apprentis retournèrent dans les pattes de leurs mère la queue basse. Elle se dirigea vers une reine prête à mettre bas et lui laissa quelques feuilles de bourraches à mâcher afin d'avoir assez de lait lors de la naissance. Après quoi la guérisseuse pris congé de la futur mère et ressortit de la pouponnière.

Quand elle rentra dans sa tanière, elle remarqua tout de suite le pelage noir et blanc d'Aigle Noir, cette dernière se reculant et la saluant, ses yeux étaient tristes et rougit, par les larmes ? Danse des Flammes n'avait aucune idée de ce que la lieutenante avait pu faire - ou manger - en son absence :

« Danse des Flammes. Tu as besoin d'aide ?
Ca ne va pas Aigle Noir ... ? Ton regard est perdu, tes yeux sont rougis par sans doutes quelques larmes. »

L'État de la lieutenante était inquiétant, Danse des Flammes s'approcha d'elle et posa sa queue sur son épaule, pour lui faire comprendre qu'elle était la si elle avait besoin de confier.

DESIGNED BY TWIST 015 FOR AMY ONLY ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: she once was a true love of mine — danse des flammes   Mar 14 Juil - 9:51

All my life, one page at a time
I'll show you my, my true colors

Toutes ces odeurs dansaient dans ses poumons, les arômes détournaient ses idées, la retournait, le monde tournait. Fatigue. Elle était beaucoup trop fatiguée. Etre lieutenante demandait à Ange Noir d'être toujours sur le pied de guerre, prête à affronter les pires tempêtes, les pires batailles et a perdre la vie, peut-être, ce jour-là. Il n'était pas simple de se rendre compte des choses quand on n'était pas à sa place, bien souvent les autres avaient un avis très arrêté sur le poste de lieutenant. Et si certains s'en sortaient à merveille sans jamais ressentir toute la tourmente qui assaillait le guerrière du clan du Zéphyr, d'autre, comme dans son cas, devaient apprendre à faire un travail sur eux même, s'oublier, oublier. Tout en restant dans la compréhension, la soumission. Savoir échange les masques à une vitesse insoutenable. Et c'était ça le soucis. Ce n'était pas supportable, c'était un service rendu qui n'allait que dans un sens. Si seulement elle avait plus de soutien peut-être qu'elle s'amuserait bien plus dans son rôle, pour l'instant, la seule chose qui la ravissait, était de savoir qu'elle allait planter ses griffes dans l'échine de quelqu'un.

Elle n'avait pas vu Danse des Flammes entrer, elle l'avait sentie, mais ne savait pas depuis combien de temps elle était là. Elle espérait sincèrement ne pas se faire gronder pour avoir foutu sa truffe un peu partout, parce que diable qu'elle aimait l'odeur des plantes. Sa guérisseuse était peut-être un des félins les plus gentil du clan, ce qui n'était pas étonnant vu qu'elle était guérisseuse. La seule chose qui avait toujours échappé à Aigle Noir, c'était qu'elle puisse croire. Elle n'avait aucune d'où allait sa foi, mais elle se doutait bien que pour être guérisseur elle avait accepté un dieu qui ne l'aidera jamais. Dommage. L'odeur plus forte, l'autre posa sa queue sur son épaule et Aigle Noir tressaillit. Elle manquait cruellement de ce genre d'attention, si bien que chaque fois que quelqu'un lui accordait ces traitements de faveurs elle avait peur que son cœur ne s'échappe de sa poitrine. Mais c'était Danse des Flammes, c'était sa façon d'être, auprès des autres. Elle n'avait pas à se braquer.

« Ca ne va pas Aigle Noir ... ? Ton regard est perdu, tes yeux sont rougis par sans doutes quelques larmes. »

Elle se retint de lui rétorquer presque instinctivement que son regard n'avait jamais eu de sérieux point d'accroche. Mais elle préféra se taire. Pourquoi ? Elle n'avait pas envie d'en parler. Point. Pas besoin de se trouver une justification. Oui elle avait pleuré. « Je fais des cauchemars. Je suis fatiguée. Boulot, dodo. » Silence. « C'est nouveau de répondre à des questions par d'autres questions ? »


(c) queen of crocodile
Revenir en haut Aller en bas

Petit newbi tout timide

avatar
I am
Nom, âge, clan, rang, sexe : Danse des Flammes || 45 lunes || Zêphyr || Guérisseuse || Femelle
Personnages : Danse des Flammes
Messages : 18
Cœurs : 150
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 17


MessageSujet: Re: she once was a true love of mine — danse des flammes   Mar 14 Juil - 21:26



she once was a true love of mine
Feat Danse des Flammes et Aigle Noir

Danse des Flammes savait que la lieutenante n'était pas une femelle au caractère facile, un peu comme le sien, mais il n'était pas la question de sa petite personne, elle venait d'arriver et avait surpris Aigle Noir la truffe dans les plantes, autant dire que la Guérisseuse était légèrement inquiète pour l'état de sa camarade et espérait qu'elle n'avait rien avaler de dangereux, voir même rien avaler tout cours. D'habitude, c'était les chatons qui fouillaient dans les réserves, mais c'était bel et bien la lieutenante qui se trouvait face à la femelle rachitique :

« Je fais des cauchemars. Je suis fatiguée. Boulot, dodo. C'est nouveau de répondre à des questions par d'autres questions ? »

Elle retint une réponse cinglante, sa camarade avait besoin d'aide, et non de se faire engueuler par la guérisseuse qu'elle était. Danse des Flammes s'assit face à la femelle noir et blanche et se lécha rapidement la patte avant de se la passer sur l'oreille, elle s'interrogeait, s'interrogeaient sur ce qui pouvait bien faire faillir la lieutenante :

« Je n'ai pas besoin d'aide, merci Aigle Noir. » Pause, Silence, Silence pesant : « Tu devrais te reposer Aigle Noir, si tu le souhaite je peux te donner une graine de pavot ou deux pour que tu dorme mieux la nuit si tu n'arrive pas à te reposer. » Nouvelle pause, réflexion, parole : « Prince Étoilé t'en demande-t-il trop ? Je peux lui en toucher quelques mots si tu le souhaite. »

Elle ne prenait pas la lieutenante pour un jeune sans ressources, mais chaque être possède un point de non-retour, celui qui vous épuise et vous empêche de vous reposer, celui qui vous fait vous surmenez pour oublier en dépit de votre santé. Et Danse des Flammes espérait réellement que la lieutenante ne l'avait pas atteint, pas encore, il fallait qu'elle se repose.

DESIGNED BY TWIST 015 FOR AMY ONLY ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: she once was a true love of mine — danse des flammes   Mer 15 Juil - 7:54

I've got anover confession to made, so complicated let me try to explain Don't want this feeling to go away
So it stays, it stays, it stays, it stays

Aigle Noir n'a pas un caractère simple, non, loin de la. C'est même bien tout le contraire, ils sont loin d'être simple à décrire, analyser ou même interpréter. Ils sont tout sauf rationnels. Et étrangement, cela faisait vibrer l'âme de celle qui le possédait, son instabilité, tout son lunatisme, toute sa manière plus ou moins infâme d'être était source d'une admiration, une fascination. Elle admirait ce qu'elle était, elle admirait de ne pas pouvoir le comprendre. C'était comme-ci à tout moment elle pouvait décider de ne plus s'appartenir, d'abandonner le contrôle qu'elle a sur sa vie et laisser son instinct emmener le bateau où il veut. A t-elle jamais eu une once de contrôle sur son existence de toute façon ? Elle en doute fortement, mais elle préfère se murer dans la possibilité qu'elle n'ai pas été qu'une marionnette, plutôt que de voir une réalité peu agréable à interpréter et  à laisser entrer. Plus elle y pensait plus elle comprenait qu'elle était plus lâche qu'autre chose, se cachant derrière une espèce de bestialité qui n'avait même pas lui d'être. Et sans doute Danse des Flammes repéra tout de suite que sa lieutenante n'avait aucune envie de partager.

« Je n'ai pas besoin d'aide, merci Aigle Noir. »

Tant mieux. Elle n'avait donc rien à faire ici, elle n'avait qu'à la laisser en plan elle n'aurait pas à répondre à ce questionnaire de pseudo-inquiétude. Les secondes passent, lentement, au rythme des tambours dans son coeur, mais elle ne bouge pas. Elle reste parce qu'elle aime cette compagnie mais elle ne l'avouera jamais. Trop d'honneur, non, ce n'est pas ça. Ce n'est pas une raison viable. C'est bien plus dur à expliquer, à cerner. Elle même n'est pas sure de ce que c'est. Mais c'est là. Les choses entendent en elle sans jamais qu'elle les comprennent.

« Tu devrais te reposer Aigle Noir, si tu le souhaite je peux te donner une graine de pavot ou deux pour que tu dorme mieux la nuit si tu n'arrive pas à te reposer.
- Je suis assez grande pour savoir ce que je dois prendre, retenir les propriétés d'une plante n'est si dur. »

Un aveux caché. Elle savait venir les chercher, elle savait ce qu'ils faisaient. Elle savait ça. Du bluff. Elle n'en avait pas prit, peut-être parce qu'elle avait eu un éclat d'intelligence qui lui avait rappelé que prendre des herbes sans demander conseil à son herboriste était d'après tous une mauvaise idée ? Ou bien, elle avait été surprise avant. Elle ne faisait plus attention à ses propres actes. Oui. Il y a un problème.

« Prince Étoilé t'en demande-t-il trop ? Je peux lui en toucher quelques mots si tu le souhaite. »

Un rire. Trop franc. A peine tracé. Son chef n'en demandera jamais assez de toute façon, elle devait travailler, travailler, sinon le clan allait tomber. Une obsession, devenue mortelle. Elle avait besoin de ça, mais ça la tuait à petit feu. Ironique. C'est la danse des flammes qui l'avertissait. Y avait t-il un signe ? Quelque chose à comprendre ? Aigle Noir se rapproche de sa guérisseuse pour lui faire face, seulement quelques pauvres centimètres les séparent. Et pourtant. Bien des kilomètres opposent leurs manières de penser.

« Même s'il m'en demandait trop, je dois me battre pour mon meneur. J'ai accepté de donner ma vie pour lui. Je ne dois pas déshonorer mes fonctions. »

(c) queen of crocodile
Revenir en haut Aller en bas


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: she once was a true love of mine — danse des flammes   

Revenir en haut Aller en bas
 

she once was a true love of mine — danse des flammes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Caly & Jayden ♥ True love never dies? (FINI)
» (f) Emilie de Ravin ❅ The most powerful magic of all. True love.
» Episode 5 : True Love
» Scott McCall ~ How far should a person go in the name of true love ?
» True Love is magic [Madison]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warriors Cats' Heart. :: Les RP's-