Warriors Cats' Heart.
Bonjour !

Es-tu déjà inscrit ? Non ! Dépêche toi alors, tu verras, ici, on s'amuse bien !
Incarne vite un chat solitaire ou de Clan et fais- toi plein d'amis ou ennemis ! ;)

Le Staff.


Incarnez un chat et protégez votre clan !

Partagez | 
 

 EVENT PART 1 – Un Cri dans la Nuit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Twist – la déménageuse – fan de Muse

avatar
I am
Nom, âge, clan, rang, sexe : Prince Étoilé — 52 lunes — Zéphyr — Meneur — Mâle.
Personnages : Futur DC à venir, fils Crépu et Power ❤️
Messages : 54
Cœurs : 368
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 16
Localisation : Clan du Zéphyr.


Identité du chat
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: EVENT PART 1 – Un Cri dans la Nuit.   Sam 18 Juil - 22:48

A LIRE !:
 

Un Cri dans la Nuit.
a shout in the night
Le soleil avait tapé durant tout le jour sur le camp. Il était plus chaud, plus ardent qu'habituellement. Le sol était desséché, les arbres se mourraient. Normalement la nouvelle saison est sensée nous apporter harmonie et gaieté mais ces derniers temps c'était loin d'être la joie. La canicule affaiblissait tout le monde. Plus personne n'osait sortir du camp de peur de s'épuiser. Le Promontoire était occupé par tous les guerriers. Le soleil déclinait enfin, laissant place à la lune. Je soupire de soulagement en sentant le vent se lever. Je regarde le ciel, aucune étoiles ne se discernent dans le ciel. J'agite mes moustaches, mal à l'aise. Peut être risque-t-il de pleuvoir ?

Les guerriers, tout comme les apprentis se dirigent alors vers leurs tanières respectives fatigués par cette longue journée très chaude. Je m'étire et me retire à mon tour dans ma tanière. Je m'allonge à même le sol pour profiter de la fraîcheur et ne pas me sentir étouffé dans ma litière en jonc. Je ronronne et me laisse glisser dans un sommeil profond.

« Feu ! Un feu ! Dans la lande ! »

Je me lève d'un bond. Surpris par cet appel mais reconnaissant immédiatement la voix du matou. Il s'agissait de Larme du Vent. Je sors et arrive sur le promontoire. La fumée envahi déjà le camp. Je me tourne et vois qu'Aigle Noire est déjà sortie. Très bien. Dans ces moments il faut réfléchir vite, très vite, des vies en dépendent. Je reste en haut du promontoire avant de miauler d'une voix forte :

« Aigle Noir et Danse des Flammes occupez vous des anciens ! Essayez d'attraper quelques remèdes ! Hurlais-je au dessus du chaos. »

Rapidement elles s’échappèrent vers les lieux annoncés. Les Reines sortaient déjà. Oui ! La pouponnière, cela urge. Je regarde le camp commencer à prendre avant de reprendre mes esprits en secouant violemment la tête :  

« Farce de l’Épine, Souffle de l'Ouragan et Cœur de Guerre, allez aider les Reines ! Larme du Vent tu viens avec moi ! »

Le matou ne voulait sans doute pas l'admettre, mais il allait avoir besoin d'aide pour sortir du camp. Les allers retours commencent, tout le monde s'échappe par l'entrée. J'attends alors qu'Aigle Noire termine sa mission pour qu'elle vienne à ma rencontre. Je demande à Larme du Vent d'attendre à mes côtés tandis que les autres s'affairent. Je ne peux me permettre de perdre le moindre guerrier, chaton, apprenti, ancien ou reine dans cet incendie.


------------------------------------




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nocty || Âme sensible et chaste.

avatar
I am
Nom, âge, clan, rang, sexe : Larme du Vent, 24 lunes, Zéphyr, Guerrier, ♂
Personnages : Larme du Vent
Messages : 69
Cœurs : 407
Date d'inscription : 05/07/2015
Age : 19


Identité du chat
Avertissement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: EVENT PART 1 – Un Cri dans la Nuit.   Dim 19 Juil - 21:59


Un Cri dans la Nuit.ÉVENT PART 1.
Encore une journée d'écouler. Une journée d'une banalité affligeante. Voilà maintenant quelques jours que le soleil s'était fait plus présent, mais quoi de plus normal en pleine saison des Feuilles Vertes ? Les températures avaient atteints des stades encore inconnus à ta connaissance. Toi, tu avais beaucoup de mal à supporter une telle chaleur, pourtant tu n'étais pas le genre de chat à avoir un pelage des plus épais et tu souffrais bien souvent du froid mordant de l'hiver, pourtant, en cette période, tu souffrais comme n'importe lequel de tes camarades. Du lever au coucher du soleil, le vent disparaissait et la température qui montait au fil de la journée était étouffante et accablante. Cela était si insupportable que tous cherchaient à se mettre à l'abri peu importe l'endroit qu'ils trouvaient, cela pouvait bien être un terrier de lapin, les félins tentaient d'aller y chercher quelques bribes de fraîcheur. Certains avaient totalement abandonnés la chasse et toutes activités de Guerriers, comme les patrouilles ou les entraînements de novices. Toi ? Tu continuais de vivre comme n'importe quel Guerrier, comme si le temps n'avait aucune influence sur toi. Pourtant, il t'accablait énormément, mais tu te devais de nourrir tes camarades et tu avais travaillé si dur pour mériter d'être un Guerrier, ce n'était pas pour renoncer lorsque le soleil tape un peu plus fort que d'habitude.

Le soleil déclinait progressivement, la température chutait légèrement, de quelques degrés à peine. La plupart des félins recherchaient encore la brise, vaquant dans le Camp comme des fantômes sans but. C'est ce que tous étaient devenus au cours de ces derniers jours. Tout le monde souffrait le martyr. Certains le montraient moins que les autres, mais au fond, ces températures excessives pour cette saison ne plaisaient à personne. Tout le monde pouvaient compatir. Le seul atout que ces températures avaient, c'était de retirer en plus de l'envie de vivre des félins, leur envie insatiable de manger, tous se contentaient de maigres pitances, de bien maigres repas. Tu ne faisais pas exception à la règle et cette fin de journée, tu n'avais aucune envie de manger quoi que ce soit. Pourtant, tu savais que tous maigrissaient durant cette période et que sans une bonne constitution, les têtes pourraient tomber rapidement. Planté dans un coin du Camp, en parfait solitaire, tu cherchais du museau ton ami, Farce de l'Épine, tes yeux inutiles dans le vague, humant l'air à pleins poumons. Une fine odeur vint te titiller le museau. Une odeur de cendre. Une odeur que tu n'avais jamais sentie, mais que tu avais appris à reconnaître. Si tes yeux avaient encore pu être expressifs, tout le monde auraient remarqué cet éclat de peur qui y brillaient à présent. La gueule sèche, tu cherchas tes mots, peut sûr de la fiabilité de tes paroles et de l'interprétation des autres. Lorsque tu ouvris ta gueule pour la première fois, rien n'en sorti. Tu humas de nouveau l'air pour te donner la preuve qu'il y avait bel et bien de quoi s'inquiéter et quand l'odeur se fit bien plus présente, menaçante, tu laissas ta voix fuir à travers le Camp :

« Feu ! Un feu ! Dans la lande ! »

Tu ne sais pas si l'on va te croire, pourtant l'odeur se fait de plus en étouffante. Tu sens bientôt la température monter. Il est bien plus proche de vous que tu ne le pensais, il doit être presque arrivé aux portes du Camp. La peur t'envahit progressivement. Elle devient plus forte que n'importe quel sentiment. D'ailleurs en éprouves-tu des autres en ce moment ? Certainement pas. Elle a tout inhibé, que ce soit ton calme légendaire ou même la timidité qui fait de toi un chat si particulier. Elle a tout absorbée pour rester seule à trôner, victorieuse. Elle a le dessus sur toi et tu ne cherches même pas à le repousser, tu ne luttes pas. Tu connais sa force. Tu sais qu'elle est bien trop forte pour toi. Toute lutte est inutile et tu le sais. Sans y voir quelque chose, tu sens l'agitation qui gagne le Camp et ses occupants. Bien, ton intervention n'a pas été veine. Tu n'es pas sorti de tes gonds pour rien, cela te rassure. Soit on t'a écouté, soit la fumée qui te pique à présent le museau à fait comprendre à tout que tu ne racontais pas des bobards. Ta mine doit être affreuse. Tu es pris d'une panique soudaine et dans tout le remous, tu es perdu. Tu trouves comme seule solution le fait de te recroqueviller et tu ne bouges plus. Une voix tonne au-dessus de toutes les autres, mettant un peu d'ordre dans tout ce désordre.  

« Aigle Noir et Danse des Flammes occupez vous des anciens ! Essayez d'attraper quelques remèdes ! »

Tu ne retrouves pas du courage pour autant. C'est peut-être même pire. Tu devines la position de Prince Étoilé, ton Chef et le chat qui vient de donner des consignes à la Lieutenante et à la Guérisseuse du Clan. Sortant peu à peu de la torpeur dans laquelle tu es entré, tu reprends une légère inspiration et la fumée te piquent les poumons. La panique gagne encore du terrain et te force à lever la tête. Tu dois survivre. Tu n'as pas vécu jusqu'à aujourd'hui pour mourir dans un feu. Un vulgaire feu. Tu ne dois pas rester paralysé par cette peur qui bloque tout mouvement. Tu redresses l'échine et finalement, tu te retrouves sur tes quatre pattes, la tête haute alors qu'au fond de toi, la peur est encore là, peut-être même plus présente que jamais. Tu sais que tu es un Guerrier. Aveugle ? Peut-être, mais pas inutile. Si tu peux faire quelque chose pour aider, tu vas le faire. Il en va de ton devoir.

« Farce de l'Épine, Souffle de l'Ouragan et Cœur de Guerre, allez aider les Reines ! Larme du Vent tu viens avec moi ! »

Tes yeux deviennent presque ronds lorsque tu sens la chaleur monter et l'agitation reprendre de plus bel. Après toute cet effort d'organisation de la part de Prince Étoilé, chacun s'affaire à la tâche qu'on lui à donner. Tu sens l'odeur de Farce de l'Épine et suivant le bruit de ses pas, tu sais qu'il s'engouffre déjà dans la pouponnière. Au fond de toi, tu pris pour qu'il reste en vie. Tu ne peux pas le perdre. Pas après tout ce que vous avez vécu. Soudain, tu te rends à l'évidence. Celui qui risque le plus entre vous deux, c'est bien toi. Tu es le plus faible des deux. Farce de l'Epine a déjà de nombreuses fois prouvés qu'il était digne de son rang de Guerrier, tandis que toi, tu l'avais eu du bout des griffes et au fond, tu ne te croyais pas capable d'être égal à un autre Guerrier, à un voyant. Toi, tu ne voyais que les ténèbres, nuit et jour. Tu avais des repères ici, mais une fois que tout aurait brûlé, qu'est-ce que tu deviendrais ? À savoir si tu serais encore en vie. Prince Étoilé te sors de tes pensées lorsqu'il te demande de rester à tes côtés. Révolté ? Légèrement. Indigné ? Beaucoup plus. Blessé ? Énormément. Toi qui voulais aider, tu étais visiblement réduit à rester là, à rester à porter de pattes de ton meneur, afin que ce dernier te surveille tel un chaton. Timidement, mais sûrement, tu oses demander, très mal à l'aise de la situation.

« Prince Étoilé… Je ne pourrais pas… hum... aider ? »
© Codage par Waize.

------------------------------------


Merci pour tout Twist. ♥
Larme du Vent miaule en #e1c592
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: EVENT PART 1 – Un Cri dans la Nuit.   Lun 20 Juil - 15:55


Un cri dans la nuit.

La feu, dévorant, rougeoyant, il léchait les parois de la caverne. Avide. Avec le seul désir, ardent, de tout prendre sur son passage, d'avaler, de détruire ce que des siècles et des siècles de guerriers avaient construit. Il s'était immiscé dans le camp après avoir galopé dans la lande, emportant avec lui la fraîcheur des herbes matinales, les petits rougeurs affolés et les lapins. Tout était noir. Noir. Il n'y avait que cette couleur qui hantait et hanterait l'esprit des chats qui maintenant fuyaient leur cocon. Ils pensaient très certainement être à l'abri, caché dans leurs fougères, au frais, loin de tout mal. C'était évident, personne n'avait imaginé une seule seconde qu'elle drame couvait le territoire du Zéphyr. Personne dans le clan n'avait anticipé cela. Même la guérisseuse. Ou alors, elle n'avait pas parlé. Ce qui n'était pas une bonne chose non plus. Rien que je le fait que Danse des Flammes ait pu percevoir que cette catastrophe arriverait était un signe que quelque chose allait mal. Que le démon s'était emparé du Destin avec la ferme intention de punir chatons et guerriers pour un crime. Lequel ? Encore ? Ses iris fixaient ardemment la flamme qui s'agitait à coté d'elle, avec une sorte de défiance. Allait t-elle venir caresser ses poils, griller sa chaire et emporter sa vie dans ce torrent noir ? Noir. Partout. Comme dans ses cauchemars. Cela ne dura que quelques secondes, une contemplation remplie de haine dans un silence violé à chaque instant par les cris et les larmes. La haine traversait son regard. Non. Cette fois-ci. Les clans des astres ne les aideraient pas. Et d'ailleurs. Il ne les avaient jamais aidé. Comment avait-ils pu croire un instant que des êtres immatériels pouvaient les protéger des vices de la terre ? Aigle Noir réagit quand enfin sa raison revient à elle. Elle se soucie d'abord que son tendre pelage n'ait pas pas pris feu et enjambe rapidement les bûches incandescentes qui arrosent le sol.

« Aigle Noir et Danse des Flammes occupez vous des anciens ! Essayez d'attraper quelques remèdes ! Hurlais-je au dessus du chaos. »

Son sens du devoir revint comme un coup de fouet en plein visage. Ignorant la chaleur qui commençait à mordre ses tempes, elle se rua vers la tanières des anciens, priant pour que Danse des Flammes ne danse pas avec le feu ce soir. Elle ne pouvait pas imaginer la possibilité que sa guérisseuse perde la vie. Ce n'était pas le moment, elle n'en avait pas le droit. Les quintes de toux des anciens rappelèrent à l'ordre son esprit. Pourquoi n'était-elle pas capable de se concentrer aujourd'hui alors que les choses étaient grave ? Tout lui semblait totalement irréel. Elle se répétait sans cesse que ce n'était qu'un mauvais rêve. Elle voulait croire que ce n'était qu'un mauvaise rêve. Mais c'était la réalité. La pure et simple réalité. Et tout brûlait autour deux. Il fallait faire quelque chose, relever la tête et avancer. Elle se contenta du strict minimum, trop dans ses pensées pour véritable s'atteler à la tâche qu'on lui confiait. La peur n'était en train de dévorer ses tripes, étrangement, elle n'avait que faire de cette peur qui était devenue plus une présence amicale qu'autre chose. Elle était là et elle avait appris à faire avec comme-ci c'était naturel de ressentir un tel effroi. Mais c'était des flammes. Alors sûrement que c'était naturel d'avoir cette peur irrationnelle de mourir. Aigle Noir prit une grande inspiration qu'elle regretta rapidement. Son réflexe vital était devenu totalement insensé dans la fournaise, la fumée pénétra dans ses poumons et vint la faire suffoquer. Elle grailla quelques secondes d’oxygène avant de se jeter dans le brasier avec pour seule idée en tête. Sauver les anciens. Elle peinait à trouver de l'air frais et la seule odeur qui régnait était celle de la chaire carbonisée et des flammes qui aspirait sur leur passage leur camp. Elle cherchait en vain l'odeur de Prince Etoilé ou de Danse des Flammes. Elle eut une rapide pensée pour son mentor, mais elle capta assez rapidement sa présence quand elle s'engagea hors du camp. Ils étaient sauvés. Mais les blessures étaient visible à vu d'oeil. La question maintenant était, où aller ? Il était évident que personne survivrais à une nuit à la belle étoile, il n'y avait même plus d'étoile. Seuls des nuages noirs et menaçant qui grondaient au dessus d'eux. Elle aurait donné beaucoup pour qu'à cette instant un torrent de pluie se déverse sur leur territoire. Elle pria inconsciemment ses ancêtres de leur accorder une aide. Ils avaient besoin d'aide. Mais ils étaient cruellement seuls.

« Prince Étoilé… Je ne pourrais pas… hum... aider ? »

La colère s'empare d'elle. Ou plutôt, la frustration. Elle laisse un « Dégage » glisser et se rapproche de son meneur. Elle prend le temps de vérifier qu'il n'est pas blessé avant de se soucier qui le clan à suivi. Haletante, elle n'a jamais autant aimé le contact de l'air le long de sa trachée et un sourire pourrait presque illuminer son visage si la suie et la rage ne le déformaient pas déjà. Elle se contente d'un de ses nombreux tics et plante enfin son regard dans celui de Prince Etoile. Son glacier rencontre son jumeau et flirte avec lui, elle se demande ce qu'elle va dire car la panique à peut-être un peu emporté ce qu'il lui restait de bon sens.

« Il faut... partir... on... pas rester ici. »

Elle tousse. Elle espère que ça va aller, qu'on l'a comprise. Elle se retourne, elle ne veut pas voir le regard de son meneur, pas voir ce qu'il pourra penser d'elle quand elle vient d'avouer qu'elle abandonne. Qu'elle implore le replis. Et tout ce qu'elle voit, ce sont les ruines de tout un passé. Emporté, brûlé. Elle pourrait ressentir de le paix, si l’amertume qu'elle avait contre un clan là-haut n'était pas en train de la posséder.
(c) QUEEN OF CROCODILE
Revenir en haut Aller en bas

Petit newbi tout timide

avatar
I am
Nom, âge, clan, rang, sexe : Danse des Flammes || 45 lunes || Zêphyr || Guérisseuse || Femelle
Personnages : Danse des Flammes
Messages : 18
Cœurs : 150
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 17


MessageSujet: Re: EVENT PART 1 – Un Cri dans la Nuit.   Lun 20 Juil - 16:47




Un Cri dans la Nuit.

EVENT PART 1.



Un cri. Un son, une plainte. Nuit, douce obscurité baignant les clans dans un sommeil paisible brisé, brisé par cet éclat aveuglant, ces braises rougeoyantes, ce feu incandescent. La Chaleur avait finit par prendre le dessus, la nature avait choisit de punir, ou bien était-ce le clan des Etoiles ? La guérisseuse leva la tête vers le ciel étoilé, ses yeux cherchant une réponse, son esprit embrouillé encore de la fatigue s'accumulant dans ses membres. Les flammes avançaient, vite, trop vite. Leurs temps était compter. Tic, tac, tic, tac ... Un jeu sadique, le jeu du temps.

« Aigle Noir et Danse des Flammes occupez vous des anciens ! Essayez d'attraper quelques remèdes ! Hurlais-je au dessus du chaos. »

Danse des Flammes suivit sa lieutenante dans la tanière des anciens qui toussaient déjà à cause de la fumée. Sur un ton net et contrôler, elle leurs ordonna de sortir et leurs annonça qu'elle ferait tout pour leurs donner des plantes pour soigner leurs mots de gorges. Une fois cette mission effectuée, Danse des Flammes laissa les anciens à charge de la lieutenante et se rua dans sa tanière, la plupart des plantes ne supportaient pas la chaleur ambiante et étaient déjà mortes. Néanmoins la guérisseuse réussis à sauver quelques plantes utiles de cette chaleur qui lui collait au pelage. Toussotant, elle pris les remèdes et s'échappa du camp. Consciente de risquer sa propre vie elle fit rapidement le tour du camps tandis que les flammes avançaient. Rapidement. Trop rapidement.

Elle fut la dernière à sortir du camp dans un panache de fumée noir. Elle trottina et repéra son meneur, s'en approchant et distinguant également la lieutenante ainsi que Larme du Vent. Danse des Flammes pris le temps de reprendre son souffle et déposa les quelques plantes sur le sol :

« Tout le monde est sortit, Prince Etoilé, je dois absolument vérifier que personne n'est blessé. »




codage de whatsername.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: EVENT PART 1 – Un Cri dans la Nuit.   

Revenir en haut Aller en bas
 

EVENT PART 1 – Un Cri dans la Nuit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une mélodie dans la nuit [LIBRE]
» « L'hiver s'installe doucement dans la nuit, la neige est reine, à son tour. » - Panthère des Neiges.
» Une ombre dans la nuit [ Ne pas répondre, merci. ]
» Un carosse dans la nuit [PV]
» Il y a une part de vérité dans chaque mensonge ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warriors Cats' Heart. :: Les RP's-