Warriors Cats' Heart.
Bonjour !

Es-tu déjà inscrit ? Non ! Dépêche toi alors, tu verras, ici, on s'amuse bien !
Incarne vite un chat solitaire ou de Clan et fais- toi plein d'amis ou ennemis ! ;)

Le Staff.


Incarnez un chat et protégez votre clan !

Partagez | 
 

 flower power — valse des étoiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: flower power — valse des étoiles   Ven 26 Juin - 10:30


ft Valse des Etoiles
Le soleil devait avoir atteint son zénith ou l'avoisiner quand la guerrière s'aventura hors de sa litière, car les rayons de l'astre solaire vinrent caresser sa fourrure en laissant derrière eux une gerbe enflammée. Les beaux jours qui succédaient à la tant redoutée période de la saison de feuilles mortes étaient parfois plus complexe à appréhender qu'ils ne le paraissait. Les chats s'étaient habitués à la fraîcheur matinale et la couche de poudreuse accompagnant l'air piquant,  qui se mouvait et craquant sous leurs coussinets quand ils martelaient fièrement le sol de leur douce et précieuse lande. Avec l'arrivé du beau temps, la terre meuble s'était vêtue de nouvelles broderies plus verdoyantes, laissant au sol une cicatrice visible qu'était la terre dure et encore gelée des derrières des lunes. Alors quand un soleil brûlant venait la caresser alors qu'elle avait toujours sa merveilleuse parure hivernale, la chaleur envahit rapidement le corps ankylosé de notre guerrière. Parfois, un lieutenant devait aussi savoir de reposer et même si elle détestait l'avouer, paresser quelques heures de plus dans sa tanière chaude et accueillante n'avait pu que lui faire un bien fou. Aigle Noir gonfla sa poitrine et posa son regard digne sur ses guerriers qui s'affairaient au camp, non sans un léger éclat de culpabilité. Il faut dire, que depuis sa naissance, on lui à appris à toujours faire quelque chose, chatonne parfois elle aidait les apprentis à faire les litières, en cachette bien sur. Se rendre utile n'était pas un devoir. C'était une nécessité.

Peut-être qu'elle n'avait pas autant profité de son temps de repos, moins qu'elle le laissait entendre, c'est sur. Lustrant son pelage, elle en profita pour se délecter d'une proie - ne me  demandez pas comment en fait pour faire ces deux tâches que tout oppose, en même temps, je ne saurais vous répondre - et essaya de prévoir un peu sa journée. Partir en patrouille, c'était raté, il aurait fallu que l'aube naissante la réveille. Heureusement qu'elle prévoyait ses équipes la veille au soir, sinon, elle serait bien embêtée quand ce genre d'accident arrivait. Elle vérifia une dernière fois que son cher camp n'avait pas explosé pendant sa absence de quelques très longues minutes et s'aventura enfin dans la belle forêt. Les oiseaux chantaient ce jour là, ce chant angélique qui lui rappelait que chaque journée est une journée qui se dévore à pleins crocs et qui doit être vécue à cent pour cent. Le clan céleste leur avait offert cette merveilleuse vie, cette nature luxuriante, ne pas en profiter c'était un véritable affront à leur gentillesse. Et quand bien même des catastrophes arrivaient, les chats ne les méritaient t-ils pas un peu ? Toujours être égoïste et sur de soi, croire que le monde nous est du, c'est comme cela que l'on s'attire la foudre des dieux bienveillants. En bafouant leur honneur. Elle ronronna. Oui. Rien ne pouvait gâcher cette merveilleuse journée. Pas même cette petite queue rousse qui s'agitait dans le buisson. Une queue rousse ?

Un Renard ? Prise d'une terreur inouïe, Aigle Noir bondit vers la forme. Elle se débattit pendant plusieurs secondes contre la feuille d'arbre qu'elle avait prise pour un vilain renard et chahuta tellement qu'elle finit par rouler, rouler dans l’herbe jusqu'à ne plus avoir de repère. C'est quand elle sentit le contact de l'eau dans sa nuque qu'elle se rendit compte qu'elle avait fait une bêtise. Ou plutôt, que  cette foutue feuille d'arbre avait jugé bon de tomber sur sa route et de sa faire passer pour une bête dangereuse pour les siens. Honteuse, elle se releva trempée. Heureusement ce n'était pas trop profond. Si elle avait pu rougir, elle serait devenue une rouge qu'une fraise. Elle n'était pas seule. Elle n'était pas sur son territoire.
En fait si. Cette journée allait peut-être bien être gâchée.

« Oh. Oh. Euh.. Toutes mes excuses j'ai pris cette feuille pour... Enfin vous comprenez. »

Elle ne voyait pas comment elle pouvait être plus ridicule que ça.
(c) queen of crocodile
Revenir en haut Aller en bas

Valsou || Addicte au RPCB & floodeuse sur pattes

avatar
I am
Messages : 30
Cœurs : 39
Date d'inscription : 25/06/2015
Age : 15


MessageSujet: Re: flower power — valse des étoiles   Ven 26 Juin - 12:52

Des cris, des hurlements, des pleurs... La vie de guérisseuse n'était pas aussi facile qu'elle en avait l'air. On peut dire que Valse des Etoiles ne s'était pas reposée depuis la veille. Elle avait juste eu une petite heure de repos cette nuit. Mais cela n'avait pas d'importance à ses yeux. En effet les chatons n'arrêtaient pas de se plaindre. Ils disaient que la pouponnière n'était pas confortable et se plaignaient de ne pas pouvoir sortir du camp. Alors ils faisaient la misère aux reines. Histoire de chatons. C'est grâce à un appel d'une mère que Valse s'est infiltrée dans cette situation. Alors depuis la première heure du matin, la femelle au pelage crème essayait tant bien que mal de les calmer. Plutôt facile à dire...

Valse poussa un long soupire quand elle sortit de la pouponnière. Le soleil l'éblouissait un long moment avant qu'elle puisse s'y habituer. Par la suite, la femelle jeta un coup d’œil vers l'entrée du camp. Des guerriers venaient d'entrer, en grand nombre, apportant des boules de mousses imbibées d'eau aux anciens et aux reines. La guérisseuse se mit à l'ombre un moment et regarda le camp s'agiter. Puis, elle repensa à la remarque des chatons : la pouponnière n'est pas confortable. Une idée lui surgit alors de nulle part, l'amenant à sortir du camp pour gambader sur les territoires de son clan.

La femelle s'aventura près du Lac de Lotus, décidé à aller y chercher de la mousse bien fraîche. Elle pourra ensuite l'amener aux chatons pour qu'ils puissent dormir dessus. Fière de son idée, Valse des Etoiles commença à gratter la mousse au sol et fit plusieurs boules. Une qu'elle pourra tenir sous son menton, deux dans sa bouche et une avec sa queue. Enfin, si elle y arrivait. La guérisseuse jeta un coup d’œil près de l'eau avant d'y voir surgir un matou. Une femelle, plus précisément, qui venait empiéter sur le territoire du Clan de la Brume. La guérisseuse se mit à rire à son explication. Elle lâcha les boules de mousses qu'elle tenait dans sa gueule et continua de rire un moment. Cette femelle était vraiment amusante.
Valse des Etoiles déposa un doux regard dans celui de l'inconnue :

« Ce n'est pas grave, au moins j'aurais ris pour une fois aujourd'hui... Mon nom est Valse des Etoiles. Je suis la guérisseuse du Clan de la Brume. Et tu es ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: flower power — valse des étoiles   Ven 26 Juin - 14:44


ft Valse des Etoiles
Aigle Noir n'aurait pas eu besoin de présentation pour reconnaître du premier coup d’œil la guérisseuse du clan de la Brume. Et la guerrière au manteau d'argent était annonciatrice de  deux bonnes nouvelles. Premièrement, la lieutenante du clan du Zéphyr avait été plutôt rassurée en voyant qu'elle était tombée dans les pattes d'une guérisseuse, premièrement car ces derniers étaient bien plus indulgents que les autres membres des clans et secondement car au moins, si elle s'était fait mal, elle se serait sentie un peu moins seule. Cela n'empêchait pas sa honte de la percuter de plein fouet. La deuxième bonne nouvelle qui n'en était pas vraiment une, était plutôt un indice géographique. Aigle Noir savait où elle était et elle n'avait pas à demander à un guerrier qui aurait été déjà dérangé par sa présence, quant à son odorat... La petite baignade dans ce lac légèrement vaseux l'avait mis hors service. En clair, elle pouvait filer à ce que nous appelons "l'anglaise" et ne jamais revenir ici ! Enfin; si c'était aussi simple que ça. Car même si Aigle Noir et très loin d'être narcissique, elle possède comme chacun d'entre nous une certaine estime d'elle même et se sentant ainsi toute pataude, elle avait aussi envie de sauver  le peu d'honneur qu'il lui restait.

«
« Ce n'est pas grave, au moins j'aurais ris pour une fois aujourd'hui... Mon nom est Valse des Etoiles. Je suis la guérisseuse du Clan de la Brume. Et tu es ?
»


Ahah. Alors ça aussi s'en était une bonne. Quelqu'un qui ne reconnaissait pas la grande et tyrannique lieutenante du clan du Zéphyr. Celle qui mange toute ta famille avec son regard dès que tu fais un pas de travers. Ah. Alors là aussi c'était drôle. Laissant un rire gêné couleur le long de sa gorge, Aigle Noir ria surtout du comique de la situation. Les guérisseurs ont vraiment ce petit 'truc' qui vous met tout de suite à l'aise, c'est rassurant de voir que tout le monde ne veut pas vous sauter à la gorge. Si seulement tous les matous pouvaient être ainsi, il n'y aurait pas de guerres, pas de clans. Ce serait peut-être bien le paradis, ou peut-être pas. Un monde de paix n'existe pas ou alors il est bien ennuyant et surtout, cette paix doit se fragiliser jour à après jour jusqu'à devenir dangereuse... Même si elle aspirait à un monde meilleur pour son clan - et ce monde d'équilibre et d'harmonie  en était un bon exemple - elle ne pouvait pas s'empêcher d'aimer profondément se battre. Enfin, elle n'allait pas sauter sur cette guérisseuse. Pas aujourd'hui. Peut-être demain, elle verrait. Non. Ce n'est pas une bonne idée. Reste concentrée Aigle Noir, enfin !

« Ahah, je dois avouer que rencontrer quelqu'un qui ne me reconnaisse pas me fait aussi un peu rire. Enfin, ça ne doit pas être drôle, mais vu la situation... Ce n'est peut-être pas tellement étonnant que l'on ne me reconnaisse pas. Je suis Aigle Noir, le lieutenante du clan du Zéphyr.»

Présentation faite. Maintenant qu'elle s'était lancée dans une discussion elle allait devoir papoter pendant des heures. Ce n'est pas si grave, de toute façon la frontière ne doit pas être très loin, il suffirait juste qu'elle sèche un peu pur retrouver son sang-froid et elle demanderait à Valse des Etoiles de la ramener. Il n'y avait pas de honte à cela, vu ce qu'elle venait de faire. Et pour le coup, elle avait VRAIMENT froid. Si seulement son "sang" avait pu l'être. S'ébrouant, elle s'approcha un peu plus de la guérisseuse. Si elle avait envie de la conduire à son meneur, elle assumerait les conséquences. « Ce n'est pas grave, au moins j'aurais ris pour une fois aujourd'hui... Mon nom est Valse des Etoiles. Je suis la guérisseuse du Clan de la Brume. Et tu es ? » Pourquoi avait-elle dit cela ? Le clan de la brume a t-il des soucis ? Ah la curiosité. Au point où elle en était, cette question n'était plus tellement un affront au clan des étoiles. Le code venait déjà d'être assez bafoué.
Parce que pour le coup, ce clan des étoiles lui était vraiment tombé dessus. Littéralement.

«Tu ne rigoles pas souvent ? Rassure moi vous n'avez pas de soucis quand même ? Si bous avez besoin d'herbe notre territoire vous est ouvert, je bénis cette règle... Si une épidémie venait à se propager, c'est tous les clans qui seraient en danger.»


queen of crocodile (c)

Revenir en haut Aller en bas


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: flower power — valse des étoiles   

Revenir en haut Aller en bas
 

flower power — valse des étoiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Flower Power ! {PV libre]
» Jade - The little flower is lost in this big world
» Like a flower [Daniel]
» Honduras : la victoire du « Smart Power » par Eva Golinger
» Le papillon des étoiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warriors Cats' Heart. :: Les RP's-